Livraison offerte à partir de 200€
Les meilleurs choix d’outils d’occasions de sculpture sur bois

Quel est le meilleur bois pour la sculpture ?

bois

Le bois fait partie des outils de sculpture sur bois qu’il faut réussir à choisir en fonction de ses attentes mais aussi en fonction de son niveau ! En commençant par un bois trop dur, les réalisations se compliquent tandis qu’un bois adapté aux premières gestuelles assure le maintien de la motivation !

Sculpture sur bois : quel bois choisir pour un débutant ?

Lorsque l’on débute dans le domaine de la sculpture sur bois, il est essentiel de choisir un bois tendre. La gestuelle n’étant pas encore acquise et les muscles pouvant encore être surpris par ce que vous leur demandez d’exécuter, il est essentiel de choisir un bois et des outils de sculpture sur bois capables de répondre à vos premières attentes de novice !

En effet, le bois tendre comme le tilleul, le marronnier, le peuplier, le pin, le sapin, le cèdre ou encore l’aulne permet de moins fatiguer les muscles, de passer moins de temps de sculpture, et de moins forcer sur l’outil et son tranchant permettant alors moins de besoins d’affûtage.

Si vous avez quand même envie de vous essayer sur des bois mi-durs, orientez-vous vers du bouleau, du noisetier, du mélèze ou du cyprès. Cependant, n’oubliez pas que cela n’a pas grand intérêt si c’est pour vous faire perdre motivation et force dans les bras…

Généralement, il est conseillé de vraiment débuter la sculpture sur bois avec du tilleul. Il est en effet le plus tendre des bois tendres ! Ses nombreux avantages font de plus le petit préféré des personnes qui débutent dans le domaine. Par ailleurs, l’aulne aussi peut monter sur le podium puisque son grain fin et sa tendreté rassurent lors des premiers essais.

Outils pour sculpture sur bois : quid du bois dur ?

Le bois dur est plus ou moins réservé aux personnes qui ont acquis de l’expérience dans la sculpture sur bois. Il représente en effet la prochaine étape d’un débutant qui, pour le moment, doit d’abord apprendre les bonnes gestuelles et les niveaux de force à appliquer.

Parmi tous les bois durs possibles, il existe différentes catégories : à grain fin, à grain moyen, et à grain grossier.

Dans la première catégorie, nous connaissons : le hêtre, l’érable, le pommier, le poirier, le sorbier, l’alisier, l’amandier, le buis, l’if, le charme.

Dans la seconde catégorie, nous connaissons : le merisier, le cerisier et le noyer.

Dans la troisième catégorie nous connaissons : le chêne, le robinier, l’orme et le frêne.

Les avantages du bois dur résident dans le fait qu’ils assurent une meilleure résistance aux chocs, une meilleure tenue des détails sculptés, et pour certains une meilleure tenue en extérieur.

Nota Bene : même des sculpteurs expérimentés continuent leurs sculptures sur du bois tendre ! Ne pensez donc pas que vous n’arrivez pas à progresser si vous n’arrivez pas à affronter du bois dur… En plus, c’est meilleur pour les articulations !

Comment éviter les nœuds dans le bois ?

Vous ne pouvez pas éviter les nœuds dans le bois. Naturellement présents, ils sont inévitables… Toutefois, vous pouvez toujours avoir le choix entre différents types qui permettent alors de réaliser de la sculpture sur bois avec des morceaux choisis en fonction de la quantité de nœuds qu’il peut avoir et de leur espacement.

Plus ils seront espacés, plus vous aurez la possibilité d’utiliser plus facilement vos outils de sculpture sur bois sans trop de difficulté. Rassurez-vous : plus vous progresserez, plus vous serez apte à reconnaître et trouver le bon !

De plus, généralement, les commerces spécialisés savent exactement quel type de bois pour quel niveau de sculpture. Vous trouverez donc naturellement des lots de bois à sculpter avec des fils droits et sans aucun nœud.

Il faut savoir que certains arbres issus d’une gestion forestière sont connus pour avoir plus de nervures que d’autres. Le travail peut donc être plus compliqué, avec des fils contrariés et/ou des tendances à la déformation au moment du séchage. C’est le cas pour le bois de pommier, de poirier, de toutes les autres sortes de fruitiers en règle générale, de robinier, et de houx.

Tous les bois sont de bons outils de sculpture sur bois mais certains réservent plus de surprises et de niveaux de difficultés.

Tags :
Conseils pratiques
Partager :